La Sadhana, une pratique du Kundalini YOGA.

La sadhâna est la pratique fondamentale d'un yogi. Pas de sadhâna, pas de yogi. Tout est question de forme : il s'agit de pratiquer, de s'entraîner à défaut de quoi quelle serait l'expérience du yoga ? De tout temps on sait que le meilleur moment pour s'entraîner est le matin très tôt, d'abord parce que l'énergie de l'environnement est plus pure, puis parce que l'esprit est plus disponible et parce que c'est un moment où nous pouvons nettoyer le mental de ses rêves et fantasmagories. De façon générale, il s'agit d'être en yoga avant que le soleil ne soit levé, ou plutôt avant qu'il atteigne une inclinaison particulière par rapport à la Terre. Yogi Bhajan recommandait des durées et moments précis. Je trouve qu'il est profitable de tendre vers ces définitions : 2h30 de pratique entre 5h et 7h30 du matin et, ou à défaut, de l'après-midi. C'est étonnant de voir comment certains s'obligent à respecter des horaires erronés oubliant complètement qu'ils ne suivent pas l'heure solaire !

Là aussi, c'est "une histoire de cadres". Si vous faites 10-15 minutes de yoga tôt le matin et que cela vous convient, ça vous conviendra bientôt tellement bien que vous voudrez en faire un peu plus, et ainsi de suite. Dans l'idéal, nous devrions pratiquer le yoga non seulement pour évoluer physiquement et intérieurement mais pour fêter et célébrer le fait d'être en vie et d'être des esprits incarnés dans une expérience de vie consciente, ce qui est merveilleux. Il me semble que d'effectuer 10 minutes de yoga à midi avec joie et extase soit bien plus sain(t) que 2h30 laborieuses et sans saveur. La sadhâna est quelque chose de très intime : une rencontre entre soi et soi, unique moment qui ouvre la porte de la divinité.


22 vues
  • b-facebook